25 septembre 2006

Les fausses vérités de la direction.

1. "Je ne traite plus avec Pietro A., c'est un maffieux indésirable au Tivoli". FAUX ! Quelques semaines après : "Pietro, on le chasse par la porte, il revient par la fenêtre".

2. "Je n'ai jamais reçu aucun argent du chinois". FAUX ! Quelques semaines après : "J'ai reçu à titre de sponsor 500.000 € de la part de Zehyun Ye".

3. "Je reste avec plaisir, je pars avec grand plaisir". FAUX ! Quelques semaines après, au siège de l'UB : "Je suis toujours Président et je compte le rester". (Ndlr : le seul motif : les pourcentages colossaux sur certains futurs transferts de joueurs ayant transité par la RAAL et dont la valeur a considérablement augmenté, notamment Peter Odemwingie, 20% d'un transfert estimé au bas mot du Losc vers l'acquéreur à 16.500.000 €).

4. "Nous avons tout fait pour obtenir la licence" FAUX ! Quelques semaines après : "Certes, il y avait des montants impayés, mais que voulez-vous, c'est moi (ndlr J.C. Verbist) qui doit les payer ?"

5. "Les salaires des joueurs ont toujours été payés". FAUX ! Quelques semaines après : "Il y a eu des retards, c'est vrai. Dû tantôt à un manque de communication, des erreurs administratives, des comptes bloqués, des problèmes fiscaux avec des joueurs étrangers,...".

6. "Je (Ndlr : JC Verbist) faire venir trois joueurs de D1". FAUX ! Les joueurs venus ont pour la plupart fait figuration dans des noyau de D1 sans jamais prendre leur chance.

7. "Je (Ndlr : JC Verbist) démissionerai une fois le noyau totalement complet". FAUX ! Le noyau conçu, il est non seulement resté au club mais a été promu au grade d'administrateur de l'asbl Nouvelle RAAL, à la fin de l'été.

8. "Castagana n'est plus repreneur du club". FAUX ! Il avait, comme son courrier l'atteste, mis un terme temporairement aux négociations suite à la difficulté de la part de la RAAL à fournir les documents demandés.

9. "Nous allons gagner nos procès contre Rogerio et Karagianis". FAUX ! Le club a été débouté sur toute la ligne et a été condamné à payer les soldes et indemnités exigées par les deux anciens louviérois. Si le litige Belabed vs RAAL est indécis, l'ancien litige Grosjean vs RAAL a de fortes chances de se solder par une nouvelle condamnation de la part de la RAAL.

10. "Nous prouvons à l'Ub que sommes un club sain. Peut être un des plus sains de Belgique". FAUX ! A pareille époque, ni la TVA, ni l'ONSS, ni les assurances groupes, ni les salaires, ni les fournisseurs publics et privés n'étaient payés en temps et en heure. Beaucoup de ces créanciers (joueurs, restaurants, fournisseurs/équipementiers, etc...) sont toujours en attente de leur dû.

Et la liste pourrait encore s'allonger.

Quel crédit apporter à une Direction qui a périclité la RAAL de la D1 à un siège basculant pour la Promotion, criblé de dettes et dont l'unique préoccupation est d'empocher le maximum, débourser le minimum et faire illusion auprès des médias et supporters.

Posté par ventderevolte à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les fausses vérités de la direction.

Nouveau commentaire